La révolution anti-mondialiste de Poutine



Pour ce nouveau numéro de “Politique & Eco”, l’analyste Pierre-Antoine Plaquevent revient sur les origines profondes du conflit ukrainien, qui marque pour lui une réelle rupture anthropologique entre deux visions du monde, l’une libérale, l’autre conservatrice. Et la situation devrait continuer à se tendre car il en va de la survie des uns et des autres. Pierre-Antoine Plaquevent explique aussi pourquoi le covid et sa gestion ont signé la fin de l’hégémonie du mondialisme à l’anglo-saxonne. Un hégémonisme dont les armes déclarées sont la dénatalité, soit une réduction de la population mondiale pour réduire l’impact de l’humanité sur la planète. Mais aussi l’idéologie immigrationniste pour détruire les nationalités et un laissé faire de la violence pour arriver à une guerre de tous contre tous. Notre invité évoquera enfin le rôle de la Chine comme contre-modèle à la gouvernance mondiale.

Related Post