Face à Bruxelles, Kiev et Washington, Viktor Orban tient ferme – Chocs du monde – TVL



Pour ce nouvel épisode de “Chocs du monde”, Édouard Chanot reçoit Thibaud Gibelin, professeur au Mathias Corvinius Collegium de Budapest. La Hongrie fait figure d’exception en Europe. Alors que les dirigeants occidentaux déroulent le tapis rouge à Volodymyr Zelensky, Viktor Orban se refuse à prêter assistance militaire à Kiev et remet en cause la politique de sanctions contre la Russie menée par Bruxelles. Une posture qui a valu au dirigeant hongrois d’être qualifié de “pro Poutine”, d’autant plus qu’il a jugé récemment le pouvoir russe “fort”, à la suite de la rébellion Wagner et refusé de qualifier Vladimir Poutine de “criminel de guerre”. Ces déclarations s’ajoutent à son bras de fer avec le financier George Soros, partisan de la “société ouverte”, et à ses critiques de la politique migratoire de l’Union européenne. Décidément, Viktor Orban sait se faire des ennemis…

Videos similaires