PASS SANITAIRE ET RÉGRESSION SOCIALE : LE COMBAT S’INTENSIFIE



Il est 00h30, dans la nuit du 25 au 26 juillet, l’assemblée nationale adopte la très contestée loi gouvernementale sur le pass sanitaire. C’est la fin d’une procédure très accélérée (seulement 4 jours de débats et de votes). Les députés viennent ainsi de valider le texte amendé par le Sénat, où la droite patronale est majoritaire. Obligation vaccinale pour les soignants, contrôles des pass sanitaire pour l’accès à de nombreux lieu de vie, et même suspension du contrat de travail (et donc du salaire) pour le salariés concernés par l’obligation de présenter le précieux sésame qui refuseraient de s’y soumettre : cette loi comporte de nombreux dispositifs liberticides. Si le conseil constitutionnel doit encore se prononcer sur la légalité de ces mesures, les opposants au pass sanitaire ne décolèrent pas. Ils continuent de se mobiliser partout en France. Après des manifestations massives samedi dernier, ils appellent à redescendre dans la rue, le 31 juillet.

Related Post